Action SHAR - SHAR - Musées de Riquewihr

Aller au contenu

Menu principal

Action SHAR

Patrimoine bâti
 
 

Travaux de restauration
des maisons anciennes de Riquewihr
et possibilité d’attribution de subventions
(janvier 2017)


Depuis sa création en 1898, et fidèle à sa vocation de protection et de conservation du patrimoine bâti à RIQUEWIHR, la Société d'Histoire et d’Archéologie (SAR) est attentive aux travaux de rénovation des maisons anciennes, notamment de celles construites avant 1900 situées dans l’enceinte de la vieille ville. Soucieuse du cadre de vie de ses habitants, qu’elle cherche à préserver, et sensible à l’image qui s’impose aux visiteurs tombant sous son charme, elle est particulièrement vigilante quand il s’agit de travaux réalisés aux parties visibles des vieilles demeures, donc à tout ce qui touche aux toitures et aux façades.

En parallèle et en complément aux préoccupations des instances officielles au niveau communal, départemental et national, la SHAR a consigné des règles et formulé des recommandations précises que, avec l’autorité que lui confère sa longue expérience en la matière, elle souhaite voir appliquées par les propriétaires actuels des maisons au passé plusieurs fois séculaire, lorsque ceux-ci décident d’entreprendre des travaux. Elle est non moins intéressée par la sauvegarde d’éléments anciens (éléments d’architecture, peintures murales, plafonds peints, etc…) que, au cours de travaux d’intérieur, les propriétaires peuvent fortuitement mettre au jour.

Grâce au bénéfice d’exploitation des musées qu’elle gère, Dolder et Tour des Voleurs avec Maison de Vigneron, la SHAR a pu, durant de nombreuses décennies, non seulement prodiguer ses conseils avisés pour les travaux à réaliser, mais encore accorder des aides conséquentes aux propriétaires ; elle est assurée d’avoir pu, par cette double action, participer grandement à la protection et à la conservation du patrimoine bâti qui fait la fierté de la cité et de ses habitants. Malheureusement, la baisse de fréquentation des musées, constatée dans toute la région, ampute d’autant ses ressources, limite son action d’aide financière en cette période de crise et conduit ses responsables à baisser de façon drastique les subventions pour travaux, voire à les supprimer à leur grand regret.


Retourner au contenu | Retourner au menu