Protection MH - SHAR - Musées de Riquewihr

Aller au contenu

Menu principal

Protection MH

Patrimoine bâti

Monuments Historiques de Riquewihr
Protection par Classement (Cl. MH) ou par
inscription sur l’inventaire supplémentaire (Inv. MH)


Notre cité renferme un patrimoine architectural remarquable ! Si on devait en douter, il suffirait d’évoquer l’afflux de plus de deux millions de visiteurs par an, eux qui tombent sous le charme de ce joyau de l’Alsace se classant parmi les premiers des « Plus beaux villages de France ».  Et il n’est pas rare de s’entendre dire par quelque nouvel arrivant, locataire ou acquéreur d’un bien immobilier, qu’il a choisi Riquewihr précisément pour la beauté de son patrimoine historique bâti, bien conservé et bien entretenu.
Mais sait-on que, après Strasbourg et Colmar, Riquewihr viendrait en 3ème position en Alsace par le nombre d’immeubles et d’éléments protégés par le Service des Monuments Historiques ? Parmi les immeubles ainsi protégés, il y a lieu de distinguer entre ceux qui sont « classés » parmi les Monuments Historiques (Cl. MH) et ceux qui sont inscrits sur la liste supplémentaire de l’Inventaire des Monuments Historiques (Inv. MH). Ajoutons que notre cité compte de nombreux autres immeubles de valeur patrimoniale reconnue  mais qui, bien que ne bénéficiant pas du label des MH, contribuent à la beauté et à l’intérêt manifeste de ce qui constitue un ensemble architectural ancien dense, cohérent et unique en Alsace, inscrit qu’il est dans un rectangle d’à peine 200 sur 300 mètres  et enserré dans sa double enceinte médiévale.
Faut-il, dans ce contexte, rappeler l’existence et le rôle éminent joué par la « Société d’Histoire et d’Archéologie de Riquewihr – SHAR » qui, créée en 1898, porte dans sa dénomination originelle toute la vision et le programme de ses membres fondateurs : « Verein zur Erhaltung Reichenweirer Alterthümern in Reichenweier » ou « Société pour la conservation des antiquités de Riquewihr à Riquewihr » ? Ainsi, depuis plus d’un siècle, ses membres ne cessent de veiller sur ces anciennes demeures historiques afin qu’elles soient ni détruites ni dénaturées ou défigurées, mais que, au contraire, elles soient conservées, restaurées et mises en valeur.
Les habitants de notre cité, anciens et nouveaux Riquewihriens, connaissent-ils toutes ces demeures  et autres éléments « protégés » ? Nous les invitons, à l’appui de l’itinéraire ci-dessous, à aller à leur découverte : partant de la place de l’Hôtel de Ville, prendre la cour du Château, puis monter par la rue principale  en entrant dans les ruelles, impasses et places qui s’ouvrent sur le côté droit de la rue,  jusqu’à la Porte Haute ; puis revenir par la rue du Cerf, la rue St-Nicolas, la rue Latérale, la rue du Cheval, la rue de la Première Armée, la cour de Strasbourg, la rue Dintzheim et terminer par la rue de la Couronne.

Trois remarques encore :
- vu le manque de place, il n’a pas été possible de fournir plus d’information sur les immeubles cités (dates figurant sur les façades rappelant l’année de leur construction ou de leur transformation, caractéristiques, etc…) ; en possession du nom des rues et des n° des immeubles, le visiteur saura aisément les identifier,
- la plupart de ces immeubles étant des propriétés privées, il n’est évidemment pas possible d’en visiter l’intérieur,
- la liste ci-après a été établie sur la base des renseignements fournis par le « Dictionnaire des monuments historiques Alsace » de Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner - La Nuée Bleue, 1995, pp 340-352 et 659, ainsi que ceux fournis par différents arrêtés pris depuis lors ; la succession des lieux cités tient compte du circuit de visite proposé comme ci-dessus mentionné.
24/10.2012


 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu